top of page
  • Photo du rédacteurFerdinand

Passion simple - Annie Ernaux

Dernière mise à jour : 20 janv. 2023


Le 14 Janvier 2023


A la lecture de la première page, je suis mal à l'aise. D’accord, je n'ai plus 14 ans et je ne suis pas choqué par la description d’une scène de film X, mais je suis embarrassé parce que l'an dernier j'ai offert ce livre à ma belle-sœur. On m'en avait dit du bien, je voulais le lire et j'ai eu le sentiment qu'offrir un livre dont on a envie pour soi est un gage de qualité. Un cadeau personnel et singulier. A l’époque, je n’avais encore jamais lu Annie Ernaux, et on ne savait pas qu’elle recevrait le prix Nobel quelques mois plus tard. J'avais jeté un œil à la couverture, ainsi qu’au dos, mais je n’avais pas pris la peine de lire le début. Peut-être devrait-on toujours feuilleter les premières pages d'un livre avant de l'offrir ? Heureusement ma belle-sœur n'a pas 14 ans, elle non plus. Et puis après réflexion, je serai passé à côté d’une belle occasion parce que je n’aurai pas osé, je crois, offrir un livre qui commence comme celui-là. C’est idiot, peut-être, mais c’est justement ce qui est délicat avec ce genre de cadeau, - surtout quand on ne l’a pas lu avant - il peut être interprété. Pourquoi a-t-il choisi de m’offrir ce livre-là ? C’est étrange. Pour quelle raison a-t’il pensé qu’il me plairait ?


« Il m’a semblé que l’écriture devait tendre à cela, cette impression que provoque la scène de l’acte sexuel, cette angoisse et cette stupeur, une suspension du jugement moral. »

Bizarrement, cet embarras m’accompagne au fil des pages de cette Passion simple. Il me semble même que la première scène n’était qu’une mise en bouche. La femme qui nous parle se déshabille tout au long du livre. Le haut, le bas, elle enlève tout. A poil. Ce n’est pas son corps – hormis quelques passages au lit – mais son âme. Elle découpe au scalpel les moindres détails de sa passion amoureuse. C’est honnête. Précis. Froid. C’est surtout osé, je trouve, de s’exposer ainsi, sans tricher, sans rien cacher.


« Il est possible que l’obligation de répondre à des questions du genre « Est-ce autobiographique ? », d’avoir à se justifier de ceci et cela, empêche toute sortes de livres de voir le jour, sinon sous forme romanesque où les apparences sont sauves. »

J’ai reçu un message fin Mars. Elle l’avait lu, quelque part en Autriche. Un « pays de l’Est » qui pourrait tout à fait être celui de l’objet de cette Passion simple. Ce serait d’ailleurs une magnifique coïncidence, le livre, véritable prolongement de l’auteur, qui serait soumis, lui aussi, au pouvoir d’attraction de cet amant mystérieux.


 

LE JEUNE HOMME - Annie Ernaux - Prix Nobel de Littérature 2022

Roman, paru en 1992

Editions Gallimard

Quatrième de couverture :


«À partir du mois de septembre l'année dernière, je n'ai plus rien fait d'autre qu'attendre un homme : qu'il me téléphone et qu'il vienne chez moi.» A.E

25 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page