top of page
  • Photo du rédacteurFerdinand

Depuis l'au-delà - Bernard Werber


Le 09 Août 2023, Vacances en famille à La Diablère, Calvados.


Étrange nom de hameau, peu accueillant, que l'on suppose lourd de sens, quelque chose comme une apparition mystique, maléfique, s'y étant probablement produit. En tous cas, je note une étonnante synchronicité avec la présence, ici, de ce livre qui, fidèle à son titre, "Depuis l'au-delà", fait parler les esprits des morts.

Ses pages me transportent dans cette autre dimension, immatérielle, spirituelle, fissurant la frontière entre le monde des vivants et celui des âmes. Mais enfin, est-ce vraiment sérieux ? Voilà une question existentielle obsédante, pour "l'explorateur intrigué" que je suis. Werber navigue, comme souvent, entre hypothèses scientifiques, donc tout à fait plausibles, et interprétations fantastiques, à priori peu probables, et alors ?

« Croire ou ne pas croire n’a aucune importance, ce qui est intéressant c’est d’imaginer, de rêver et d’écouter de jolies histoires qui donnent à réfléchir. »

Un soir à table, je lance l'idée d'organiser une chasse au dahu pour les enfants. Ma nièce, 9 ans, l'aînée des cousins, nous interroge sur cet animal dont elle n'a jamais entendu parlé. Et forte d'avoir déjà percé d'autres secrets d'adultes, elle refuse de croire en celui-ci. Elle cherche l'aveu avec insistance. Elle ne l'aura pas. Mais la chose l'obsède tant et si fort qu'elle en rêve la nuit. Le lendemain matin, je martèle la terre du Bocage Normand, j'arpente les chemins forestiers, franchis les rivières et barrages, me faufile entre les hauts rangs de maïs, et longe les pâturages des généreuses laitières Normandes - parfois remplacées par leurs cousines Hollandaises - je découvre, au pas de course, une campagne vallonnée d'une beauté authentique insoupçonnée. Et là, comme souvent quand je cours, les choses se décantent, les idées se clarifient, et je décide de lui avouer, à ma nièce, toute la vérité sur le dahu. Ce sera ma vérité. A savoir que moi, je ne l'ai jamais vu. Je n'en connais que les témoignages qui m'ont été rapportés. Ceux qui prétendent l'avoir aperçu, le décrivent avec deux pattes plus courtes, d'autres expliquent qu'on le chasse en tapant sur des casseroles avec des cuillères en bois. Wikipedia parle d'un animal imaginaire. N'est ce pas une forme d'existence ? Bref, si certains semblent convaincus, moi je m'interroge et je l'envisage.


« La vérité, finalement, n’est qu’un point de vue. »

Quel rapport, me direz vous, avec le livre ? Et bien que l'on chasse des fantômes, des dieux, ou des dahus, la question n'est pas tellement de se positionner sur leur existence, mais de toujours garder l'œil et l'esprit ouverts, car - sait-on jamais ? - si l'on risque fort de rentrer bredouille de la chasse, la vie nous réserve parfois de belles surprises.

Le soir même, donc, nous attendons l'heure grise, entre chien et loup, nous équipons les enfants d'instruments adaptés et sortons traquer la bête mystérieuse. Les petits s'amusent, insouciants, mais à chaque bruissement, à chaque ombre, la grande cousine, la plus farouche en apparence, celle qui ne voulait pas y croire, tremble et s'accroche à la main de sa mère. La magie l'a emportée.

Tout le mystère de la vie pourrait reposer dans le concept de la chasse au dahu. Peu importe ce que l'on voit, peu importe ce que l'on croit, la vérité n'existe pas, la réalité n'est qu'une illusion, très tenace, et il appartient donc à chacun d'y créer son propre univers.


 

DEPUIS L'AU-DELÀ - Bernard Werber

Roman - 448 pages

Editions Albin Michel - 2017

Quatrième de couverture :


Je me nomme Gabriel Wells. Je suis écrivain de romans à suspens. Ma nouvelle enquête est un peu particulière car elle concerne le meurtre de quelqu’un que je connais personnellement : Moi-même. J’ai été tué dans la nuit et je me demande bien par qui. Pour résoudre cette énigme j’ai eu la chance de rencontrer Lucy Filipini. En tant que médium professionnelle, elle parle tous les jours aux âmes des défunts. Et c’est ensemble, elle dans le monde matériel, moi dans le monde invisible, que nous allons tenter de percer le mystère de ma mort.

(Quatrième de couverture de l'édition Le livre de Poche 2019)

30 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page